Au quotidien

Plus d'articles

Open space : pour ou contre faire « tomber les murs » ?

17 décembre 2015
Déposez votre CV

CV posté

Gain de place, impression d’effervescence, possibilité de garder un œil sur tout… De plus en plus d’entreprises optent pour le décloisonnement en adoptant un agencement en « open-space » : un espace de travail ouvert, partagé, où les équipements sont mis en commun. Ce concept qui découle des « bureaux paysagers » allemands des années 1950 et désormais adopté par une grande majorité des entreprises françaises présente autant d’adeptes que de réfractaires.

L’open space : des intérêts non négligeables

Faire tomber les murs présente certains avantages pour l’espace de travail, notamment au niveau de la communication au quotidien. Les échanges sont plus faciles, plus rapides et débouchent donc sur une meilleure réactivité des l’ensemble des salariés.

De plus, une certaine convivialité tend à se développer ; les employés ne sont plus isolés dans un bureau, mais réunis tous ensemble, ce qui aide à booster l’esprit d’équipe et rompre avec la solitude.

Pour les entreprises, opter pour une configuration en open-space est un excellent moyen de rentabiliser l’espace, surtout quand le prix du mètre carré atteint des sommets comme dans les grandes villes. Cet aménagement permet d’économiser entre 10 et 40% de surface, ce qui n’est pas négligeable pour le budget, mais il permet aussi de garder un œil sur l’équipe et son rendement.

Les risques du décloisonnement

Travailler en open-space est aussi synonyme de petits désagréments qui nuisent à la productivité. Dans les espaces décloisonnés, les managers sont toujours en contact avec les employés ; de fait, ils doivent se montrer exemplaires et irréprochables en toute situation, et peuvent être excessivement sollicités.

Pour les employés, le bruit semble être l’inconvénient majeur, 54% des salariés travaillent dans ce type d’agencement s’en plaignent. Un tel espace brasse bien souvent beaucoup de personnes et réduit l’intimité de chacun, mais oblige également certains caractères à cohabiter, ce qui ne fait pas toujours bon ménage.

L’open-space peut donc s’avérer bénéfique si certaines règles de vie, de discipline et de respect mutuel sont mises en place. Généralement, ces avantages et ces inconvénients se révèlent en fonction des personnes qui sont amenées à y travailler ; c’est donc à l’entreprise d’adapter sa configuration.

Laissez nous un commentaire

No comments yet